Neige fin avril... est-ce normal?

réclame
Mon MeteoGroup
  • Image radar de ce matin, 9h. En rouge, on voit les chutes de neige sur l'est du pays.

    Photo prise ce matin à Henri Chapelle

    Situation atmosphérique ce mercredi

  • Neige fin avril... est-ce normal?
    27.04.2016 09:09

    Les chutes de neige qu'on observe actuellement en Belgique, est-ce normal pour une fin de mois d'avril?

    • Publicité

    Hier, cette nuit et ce matin, des chutes de neige parfois assez copieuses (comme le montre l'image radar de ce matin ou encore la photo prise ce matin à Henri Chapelle) ont 'surpris' pas mal de personnes. En analysant les commentaires sur les réseaux sociaux, on voit que bon nombre de personnes se posent la question si "c'est bien normal d'avoir des chutes de neige si tard en avril".

    Mise à part le fait que le dicton très connu nous avertit "qu'en avril, ne te découvre pas d'un fil" et que des périodes plus froides ont donc déjà (souvent) étés observées dans le passé, il faut naturellement regarder la situation atmosphérique pour comprendre que ce qu'il se passe n'est pas si rare que ça.

    Effectivement, comme le montre la troisième image, une dépression centrée sur le Danemark dirige, via un courant de nord à nord-ouest, une masse d'air d'origine polaire vers nos contrées. Cet air très froid en altitude 'se heurte' alors sur un sol relativement chaud à l'intérieur des terres (fin avril, le soleil est déjà assez puissant pour réchauffer le sol) et l'instabilité qui en résulte est à l'origine de giboulées (les fameux "biquets d'avril"), d'averses de grésil ou... de neige.

    Donc cette situation n'est pas si rare que ça et n'est pas non plus une conséquence 'directe' d'un changement climatique 'soudain' comme certaines personnes le font croire sur les médias sociaux.

    D'ailleurs, en regardant dans le passé et en consultant un almanach, on peut retrouver plusieurs exemples d'offensives 'hivernales' assez tardives sur notre pays, avec du froid et/ou de la neige.

    Ainsi, le 27 avril 1919, "On observait des précipitations hivernales tardives à Ostende". Le 29 avril de la même année, "des chutes de neige étaient encore observées à Anvers".

    En avril 1955, un coup de froid fin avril était suivi quelques jours plus tard par une hausse spectaculaire des températures: "Le 25 avril 1955 à l’aube, il faisait particulièrement froid à Rochefort où le thermomètre n’affichait que - 6,7 degrés sous abri."  Puis: "Il faisait très doux le 28 avril 1955. Les températures maximales culminaient à 27,9 degrés à Zaventem et 28,1 degrés à Virton." Ou encore: "Le 29 avril 1955, la température maximale sous abri se hissait jusqu’à 22,3 degrés au Mont-Rigi.

     

    Quelques années plus tard, en 1970, on peut lire: "Le 29 avril 1970, au Mont-Rigi, le mercure ne dépassait pas 2,2 degrés aux heures les plus douces de l’après-midi."

    Et quelques années plus tard: "Le 30 avril 1976, les minima sous abri dégringolaient jusqu’à - 1,8 degré le long du littoral et - 2 degrés à Anvers."

    Le début du mois de mai de l'année 1979 était également froid: "Il faisait froid dans les Hautes Fagnes le 2 mai 1979. Par endroits, la température maximale sous abri ne dépassait pas 0 degré."

    Dans les années '80, on a connu quelques fin de mois d'avril plutôt froid: "Le 26 avril 1981, aux heures les plus douces de la journée, le mercure plafonnait à 5,4 degrés dans la capitale." Et: "Le 27 avril 1981, la température maximale sous abri ne dépassait pas 3,7 degrés à Virton."

    Seulement quatre ans après, en 1985, il faisait froid ét des chutes de neige étaient encore observées: "Le 28 avril 1985, la température maximale sous abri ne dépassait pas -0,8 degré au Signal de Botrange. Et du 28 au 29 avril 1985, il tombait 12 centimètres de neige à Saint-Hubert."

    Finalement, en 1987, "L’hiver tentait une ultime offensive à Botrange le 4 mai 1987. On y mesurait une épaisseur de 4 centimètres de neige."

    Auteur : WdG