Phénomène d’iso-thermie

réclame
Mon MeteoGroup
  • Phénomène d’iso-thermie
    15.01.2016 09:35

    Les modèles météorologiques sous-estiment parfois les quantités neigeuses, comme pour ce vendredi 15 janvier 2016, où la neige est tombée en plus grande quantité que ce que prévoyaient certains modèles. C’est le principe d’isothermie (qui n’est pas bien pris en compte dans les équations des modèles météo) qui peut en partie expliquer. L’iso-thermie se produit lorsqu’on a de l’air très froid en altitude et de l’air plus doux en basse couche. Lorsqu’une perturbation stagne pendant un certain temps sur une même zone en donnant des précipitations assez intenses, l’air froid d’altitude finit par descendre dans les basses couches de l’atmosphère (par appel d’air), engendrant une baisse des températures de l’air en basse couche. Dès lors, en basse couche, les précipitations de pluie ou de pluie et neige mêlées peuvent se transformer en neige, ce qui a largement été observé ce vendredi. Ce phénomène est souvent localisé et est très difficile à mettre en équations dans les différents modèles météorologiques, ce qui, parfois, peut expliquer la sous-estimation des quantités neigeuses calculées par les modèles météorologiques.  

    • Publicité