Incendies au Canada

réclame
Mon MeteoGroup
  • Incendies au Canada
    09.05.2016 08:24

    Les incendies présents au nord de l’Alberta au Canada, près de la ville de Fort McMurray sont absolument hors de contrôle. Près de 200 000 hectares sont partis en fumée, alors que 100 000 personnes ont été évacuées. Pour info, 200 000 hectares, c’est 15 fois la taille de Paris. A l'échelle de la Belgique, c'est l'équivalent de la surface cumulée des deux Brabants, y compris la région de Bruxelles Capitale. La ville de Fort McMurray et ses 88 000 habitants a d'ailleurs été évacuée

    • Publicité

    Si l’origine de ces feux semble humaine, en revanche, c’est la météo qui a participé fortement à l’entretien et l’expansion de ce gigantesque feu. L’hiver a été sec et chaud dans la région, les feuilles d’arbres se sont accumulées au sol, et sont un bon carburant pour le feu. (voir les cartes d'anomalies de température et de précipitations)

    Depuis la semaine dernière, il fait chaud sur la région (jusqu’à 30°C), et le vent est présent avec plus de 40 à 60 km/h en rafale, ce qui attise les flammes.

    Si grâce au passage d’un front froid les températures vont bien baisser ces prochains jours, en revanche, quasiment aucune pluie n’est attendue dans les jours à venir. Toutefois, ce faible front froid, avec une masse d'air un peu plus fraîche et quelques gouttes ont permis ces dernières heures une accalmie sur le front du brasier. 

    A noter pour l’anecdote, que le nuage de fumée commence à s’étendre, puisqu’un ciel plus sombre que d’habitude a été repéré jusqu’au sud-est des Etats-Unis, à plusieurs milliers de km. Toutefois, la prudence reste de mise, puisque le feu n'est pas encore contraint et un changement dans la direction des vents peut à tout moment rendre la gestion de la situation plus délicate. 

    Le coût de cette catastrophe, c'est-à-dire la somme que devra verser les assurances, a été évaluée à 6 millards d'euro, ce qui constituerait la catastrophe la plus coûteuse de l'histoire du Canada.

    Auteur : Nicolas Leurident