Allée de tourbillons de Karman

réclame
Mon MeteoGroup
  • Allée de tourbillons de Karman au large de l’île Rishiri au Japon (source : Wikipédia)

    Allée de tourbillons von Karman lorsque le vent souffle autour des îles Juan Fernández au large de la côte Chilienne (source : Wikipédia)

    Vue du sol d’une allée de tourbillons von Karman, lorsque l’air coule rapidement de l’océan Pacifique au-dessus des montagnes du désert Mojave aux Etas Unis. (source : Wikipédia)

    Animation du phénomène (source : Wikipédia)

  • Allée de tourbillons de Karman
    12.05.2016 08:47

    Vous les avez peut-être déjà vues quelque part, les images satellites d’une « allée de tourbillons de Karman ». Très beau et spectaculaire, cette formation de nuages comme vu sur la première image, montrant une allée de tourbillons de Karman au large de l’île Rishiri au Japon (source Wikipedia), est nommé après Theodore von Karman (1881-1963), un ingénieur et physicien hongrois-américain spécialisé en aéronautique.

    • Publicité

    Ces tourbillons naissent grâce à la séparation instable d’un écoulement autour de corps peu profilés, comme par exemple des îles dans l’océan. Même si ces tourbillons sont toujours présents autour d’un objet, ils ne sont visibles par satellite que si des nuages sont présents à la bonne altitude!

    Ces tourbillons ne se créent pas seulement dans l’air, mais dans tous les fluides qui coulent sur un objet. A ce moment-là, les lignes d’écoulement sont séparées et vont couler de manière instable autour de l’objet. Dans la météorologie, ces tourbillons naissent donc quand l’air atmosphérique rencontre des obstacles tels que des montagnes ou des îles. Expliqué simplement, l’air doit se séparer pour contourner l’ile et quand les différents courants d’air se rencontrent à nouveau en aval de l’île, ils forment des tourbillons. Un deuxième exemple montre des tourbillons de Karman autour des îles Juan Fernández au large de la côte Chilienne.

    La troisième image montre le même phénomène, mais alors vu du sol, comme par exemple lorsque l’air coule rapidement de l’océan Pacifique au-dessus des montagnes du désert Mojave au Etas Unis.

    Une quatrième image montre une animation du phénomène, comme on pourrait le voir dans un laboratoire par exemple.

    Hors de la météorologie, le phénomène peut également se voir ou s’entendre lorsque des lignes téléphoniques ‘chantent’ à cause des vibrations du au vent, lorsqu’une antenne d’une voiture se mets à vibrer à une certaine vitesse ou encore quand des stores vénitiens se mettent à battre lorsque le vent passe à travers.

    Auteur : Wouter De Geus